You are here :   Welcome » Restoration of the top of a waxed piece of furniture
 
Luthiery work
 ↑  
Woodworking
Woodturning
 ↑  
Leather work
Softwares
Search
 
Close
Contact Me
Visits

   visitors

   visitors online

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.labellenote.fr/data/en-articles.xml

Restoration of the top of a waxed piece of furniture

Dessus abimé        Dessus réparé
 

Voici un article décrivant les étapes de la restauration d'un dessus de meuble rustique, ciré.

Il s'agit d'un ancien buffet breton, en châtaignier. Le processus serait le même pour la réfaction d'une table par exemple.

Ce buffet date des années 1920 et a déjà été restauré il y a 10 ans, mais il a subit depuis un certain nombre d'agressions ...

  • un déménagement, et donc un changement d'environnement.
    Il est depuis 10 ans dans une pièce bien exposée au soleil l'été, et chauffée de manière constante l'hiver.
    Le bois a beaucoup séché et s'est rétracté, depuis cette restauration, et de nouvelles fentes se sont ouvertes.
  • Des rayures, profondes, ayant atteint le bois (frottement de pièce en grès, sans tapis entre les deux...)
  • Des tâches d'eau, profondes également, dûes à un gentil arroseur de plante un peu trop zélé ...

DiagnostiqueDessus abimé

Il est bien souvent possible de rattraper les défauts en retouchant la finition, tout dépend du degré d'agressions :

  • Les fentes et griffures profondes:
    Elles peuvent être comblées à la cire à reboucher, si elles ne sont pas trop importantes.
    Le processus ci-dessous montre comment s'y prendre.
    Si les fentes sont trop larges (au delà de 3 à 4 mm), on peut remplacer la cire par un mastique synthétique bi-composant (Synthobois).
    Attention, le bouchage à la cire doit se faire en dernier, il ne sera pas possible de faire une retouche de teinte par dessus la cire par exemple.
  • Dans le cas de rayures ayant atteint le bois, on peut faire une retouche de teinte soit à l'aide d'un petit pinceau ou plus simplement à l'aide de feutres de retouches que l'on trouve dans différentes teintes.
    Si on ne trouve pas la teinte exacte, préférer une teinte plus foncée à une teinte plus claire.
  • Les tâches de liquides et la crasse peuvent, dans une certaine mesure, être rattrapées à l'aide de popotes adaptées aux meubles cirées.
  • Une recharge de cire et un lustrage corrige la plupart des petits défauts et redonnera une patine.

Dans mon cas, les fentes et agressions sont trop importantes, la réparation implique un décapage complet du dessus du meuble.

DécapageDecapage

Dans le cas d'agressions profondes comme ici, on ne peut pas faire l'économie d'un décapage complet de la surface.

Il y a deux possibilités

  • Décapage "chimique" : Pour un meuble ciré, on utilise un décireur et de la paille de fer, éventuellement des brosses métalliques.
    Il existe dans le commerce beaucoup de décireurs, mais j'utilise personnellement simplement de l'essence de térébenthine, qui de toute façon constitue l'ingrédient principal des décireurs vendus beaucoup plus chers.
    Ne pas oublier des gants, adaptés au travail avec les hydrocarbures. De simples gants latex fondent en très peu de temps avec la térébenthine.
    Travailler de préférence au grand air et pas dans une pièce d'habitation, car l'odeur est tenace.
  • Décapage "mécanique" : On peut soit poncer le dessus à la ponceuse électrique, qui va générer  beaucoup de poussière ...
    Personnellement, mon outil de prédilection est le racloir d'ébéniste. C'est un outil fort simple mais diablement efficace qui donne un résultat impeccable et rapide, dans aucune poussière.
    L'affutage d'un racloir est une technique à connaître, on trouve beaucoup de tutoriels sur le Web, voir cette vidéo par exemple.

Réparations

ReparationLes fentes dans un meuble sont bien souvent causées par des mouvements  liés au changement du taux d'humidité contenu dans les fibres du bois.

Le bois est une éponge, ceci reste vrai tout au long de la vie du bois, il s'équilibre en permanence avec le milieu ambiant et donc l'air plus ou moins humide qui l'environne.

Lorsque le bois prend de l'humidité, il gonfle, mais principalement dans le sens de la largeur des fibre, très peu dans leur longueur. Lorsqu'il rend de l'humidité, il rétrécit. C'est un cycle perpétuel, personne ne peut changer cela, quelque soit la finition appliquée sur le bois. Les finitions peuvent simplement jouer sur la vitesse à laquelle le bois bouge.
Voir cet article pour comprendre les mouvements du bois en fonction de l'humidité.

Dans le cas d'un dessus de meuble, la conception en cadre est très sujette aux fentes, car on oppose du bois de fil avec du bois de travers (le fil des traverses est perpendiculaire au fil des longerons). Comme les rétractations s'opèrent essentiellement en travers du bois, certaines pièces, initialement de même dimensions, vont se rétracter alors que d'autres ne vont pas le faire, ce qui implique l'ouverture d'une fente.
Ceci est presque inévitable sur tous ces types de meuble, si on les change d'environnement.


A noter que si les pièces sont juste emboitées, la fente constituera juste un déboitement des deux pièces, et restera à bords propres et droits, par contre, si les pièces sont collées ou clouées entre elles, le bois va subir une contrainte interne qui, lorsqu'elle dépassera le niveau de résistance du bois, provoquera un "crack" le long du fil du bois, les bords seront moins réguliers et plus difficile à réparer.
Il est toujours préférable de privilégier les assemblages chevillées aux assemblages collés/cloués pour cette raison, ils sont plus faciles à réparer.

Ces fentes seront corrigées avec une technique traditionnelle nommée le "flipot", il s'agit d'un morceau de bois de fil qui sera inséré dans la fente en force.

Le diaporama ci-dessous explique en détail toutes les étapes de réalisation et d'ajustement d'un flipot. Il y a plusieurs choses importantes à retenir :

  • Le bois qui va servir à réaliser le flipot ne doit pas venir d'un atelier humide pour être installé dans une pièce chauffée, sous peine de voir sa rétractation dans les semaines ou jours suivant sa pose. Il est important d'acclimater le morceau de bois plusieurs semaines dans la même pièce que le meuble de façon à être certain qu'il est déjà stabilisé au niveau d'humidité ambiant avant son installation.
  • Le façonnage du profil du flipot doit se faire en forme de coin, sa section n'est pas un rectangle mais plutôt un trapèze. Ceci permet , en enfonçant le flipot en force de bien serrer ses flancs sur les bords de la fente. Ceci permet également de corriger quelques irrégularités si la fente n'a pas des bords bien rectilignes.

Traitement

Si nécessaire, après les réparations, c'est le moment d'appliquer un traitement fongicide et insecticide. Attention à certains produits à base de solvants qui peuvent diffuser des molécules nocives dans l'atmosphère pendant un certain moment.

Il existe des produits bio respectueux de l'environnement et des hommes.

Mise en teinteTeinte

Le commerce offre un grand choix de teintes. Si possible, privilégier les teintes à base d'alcool, qui sont plus mordantes que celles à base d'eau, et qui ont surtout l'avantage de beaucoup moins relever le fil du bois que ces dernières. (la teinte à l'eau que j'ai utilisée dans ce cas a tendance à mousser et relève beaucoup le fil du bois :( )

La mise en teinte s'effectue simplement avec de la mèche de coton. Si le bois comporte certaines zones plus claires, il peut être nécessaire d'appliquer une première passe locale sur ces zones avec une teinte plus foncée que celle recherchée.

Il faut bien mouiller le bois pour s'assurer que la teinte "morde", ce qui peut sur des bois neufs ne pas être immédiat. Il est surtout très important de ne pas laisser sécher la teinte avec des sur-épaisseurs de produit, il faut donc assez rapidement "ré-essuyer" la teinte à l'aide d'une mèche propre de manière à égaliser et enlever les surplus. Le séchage n'en sera que plus rapide.

Au besoin, la teinte peut être appliquée en plusieurs couches, en particulier s'il existe des zones plus claires que l'on souhaite dissimuler comme du bois neuf ou de l'aubier. Les retouches sont fondues entre elles au moment du ré-essuyage.

Entre chaque couche, si le grain s'est relevé après séchage, on peut passer un tampon de laine d'acier pour égrainer. Bien dépoussiérer par la suite.

Bouche-porageBouche porage

Pour un meuble de  finition cirée, il y a deux principales choses à éviter :

  • La chaleur (poser une tasse chaude)
    La cire fond et se ramollit à très basse température, donc au mieux on peut avoir une perte de brillant et au pire une grosse marque très visible.
  • L'eau et tous autres liquides.
    L'eau stagnant un certain temps sur la cire finit par la délaver et faire des auréoles. Dans le cas pire d'un contact répété, comme sous un pot de fleur (voir l'image ci dessus à gauche), l'eau et les sel minéraux qu'elle véhicule peuvent arriver jusqu'au bois et provoquer un dégât difficilement récupérable sans refaire la surface complète.

La parade, jusqu'à une certaine limite cependant, est l'utilisation d'un fond dur, que l'on appelle aussi bouche pore, ou anti-tâche.
Le fond dur a pour but de remplir les pores ouverts du bois en surface et d'offrir une couche d'isolation entre le bois et la cire (ou autre finition).
Grâce au fond dur, on a une meilleure protection contre les tâches et l'eau, tout au moins on évite qu'elles n'atteignent le bois, ce qui les rend facile à retoucher.
Le fond dur a également une fonction importante pour la réalisation d'un joli rendu brillant et profond de la finition cirée. En effet, sans le fond dur, on peut constater, surtout sur certains bois, un ternissement de la finition cirée et une perte de brillant assez rapidement après l'apllication.
La principale raison est que la cire est progressivement absorbée par le bois, ce qui appauvrit la couche de cire en surface.
Le fond dur est une réponse efficace à ce problème et c'est pourquoi, pour toute finition cirée, on doit toujours utiliser un fond dur, même si les risques  sont faibles concernant l'exposition à l'eau et les taches.

Le produit s'applique à la mèche ou au pinceau, une couche est généralement suffisante. Il faut prendre soin de bien garnir les pores, donc ne pas brosser uniquement dans le sens du fil du bois.
Terminer par un lissage. Après séchage on effectue un égrenage à la laine d'acier puis un dépoussiérage.

Rebouchage

RebouchageS'il reste des imperfections comme des trous de vers ou petites fentes qui n'ont pas été réparés jusque là, c'est le moment de les reboucher à l'aide de"cire à reboucher".

Il s'agit d'un pain de cire que l'on peut acheter dans plusieurs teintes et qui s'applique au goutte à goutte par fusion à l'aide d'un fer à souder. 

Concernant le choix de la teinte, il est là aussi fort recommandé de choisir une teinte plutôt plus foncée que plus claire, la réparation sera moins visible et plus naturelle.

On fait fonde quelques gouttes au dessus de la zone à reboucher et on peut égaliser ensuite à l'aide d'une spatule métallique que l'on réchauffera à l'aide du même fer à souder.

Lorsque la zone est bien égalisée, on peut terminer par un lissage à la laine d'acier, qui permettra d'enlever également les surplus ou gouttes indésirables.

Il est important d'effectuer cette réparation à la cire en dernier, car la cire aurait un effet isolant avant la teinte ou le bouche porage, empêchant ces produits de bien adhérer.

CirageCirage

On termine l'opération par l'application d'une cire à patiner. Il existe également dans le commerce un grand choix de cires, mais les cires les plus durables et au brillant le plus profond sont celles qui contiennent une bonne proportion de cire de carnauba. A l'inverse, les cires d'abeille, bien que très traditionnelles, sont moins durables et nécessitent un entretien plus fréquent. Étant moins dures et plus souvent rechargées dans la vie du meuble, elles ont souvent le défaut d'agglutiner la poussière en couches successives au fil du temps ...

Une ou deux couches de cire peuvent être nécessaire, à 1 heure d'intervalle, suivies d'un vigoureux lustrage à l'aide d'un chiffon de laine ou de type "polaire".

Les moulures peuvent être lustrées à l'aide d'une brosse en soies de porc.

Et voilà, on est arrivé au bout de nos peines, et si on a bien suivi les étapes, on peut être tranquille pour plusieurs années. Attention quand même à l'eau et à la chaleur!

Diaporama

Voici le diaporama commenté de toutes les étapes de cette restauration.

N'hésitez pas à me poser des questions en cas de besoin et à commenter cet article.

Christophe




Unless explicitly specified, all works presented on this page are released under a
Creative Commons BY-NC-SA International License.
Licence Creative Commons
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License




Creation date : 21/03/2014 : 18:46
Last update : 27/03/2014 : 00:29
Category : - Vintage furnitures restoration
Page read 7163 times


Reactions to this article

Reaction #1 

by Histausse_Trogoth 26/03/2014 : 22:59

" Des tâches d'eau, profondes également, dûes à un gentil arroseur de plante un peu trop zélé ... "

QUOI, UN ARROSEUR DE PLANTE UN PEU TROP ZELE!!!, J'espère que tu ne parle pas de moi? Sans moi il n'y aurait plus que des trucs tous secs à la place des plantes!
Et puis c'est ta faute, t'as pas du mettre assez de fondur, c'est tout...l


Sans rancune (tu me payeras ça).

Un "arroseur de plante un peu trop zélé"

_____________________________________________________________________________________

      oui, mais j'ai quand même dit un "gentil" arroseur de plante zélé ...


Newsletter
To receive news about this website, consider subscribing to our Newsletter.
Captcha reload
copy the code :
Contact Me
Visits

   visitors

   visitors online