Vous êtes ici :   Accueil » Flute Bretonne
 
Photorama
Lutherie
 ↑  
Travail du bois
Tournage sur bois
 ↑  
Travail du cuir
Travail du métal
Logiciels
Recherche
 
Fermer
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.labellenote.fr/data/fr-articles.xml

   Flûte Bretonne   

FB

Voici un whistle, ou plutôt une flûte à bec diatonique de style délibérément plus bretonne qu'irlandaise.
Elle est destinée au répertoire de la bombarde et diffère de la flûte irlandaise par la présence d'un trou de sous-tonique, tout comme la clé de la bombarde.
La flûte est également assez puissante et stable dans le registre bas, ce qui correspond également bien à l'étendue de la bombarde.
Elle est en Ré majeur, à la différence de la bombarde en Sib, mais en vérité une flûte en Sib serait plus longue
et le but pour un instrument d'entrainement est plutôt d'avoir un espacement des doigts similaire à celui de la bombarde.

La perce est conique inversée, et la tête est amovible, ce qui permet un ajustement de l'accordage.
La flûte est faite de trois bois, le palissandre, le buis et l'ébène de Macassar pour le corps.
Elle est également décorée d'incrustations d'étain.

Voici une petite vidéo de présentation.

×

Pour ceux qui sont curieux de savoir comment se fabrique une flûte, voici quelques images montrant
les étapes de la fabrication.
La première difficulté, surtout pour les instruments à perce conique, c'est la perce et l'alésage.
La perce se fait de manière étagée, en commençant par le plus petit diamètre de part en part, puis par des diamètres successivement plus gros sur
une longueur plus courte, de manière à ébaucher le cône.
Je n'ai malheureusement pas pris de photos de cette étape. Elle est en réalité faite à l'avance, de manière à laisser
le temps au bois de se stabiliser et de s'équilibrer complètement avec l'humidité de l'air ambiant.
Les première photos montrent l'alésage de cette flûte, c'est à dire le façonnage du cône intérieur avec un outil
appelé alésoire qui possède la forme exacte de la perce et qui permet d'obtenir un état de surface parfait.
La fabrication d'un alésoire conique est en soit toute une aventure, et ceci est expliqué dans un autre article.
 

L'alésoire est tenu dans le mandrin
et la pièce est tenue fermement à la main.

Pour une fois sur un tour à bois, c'est l'outil
qui tourne et la pièce qui avance sur l'outil.
Voir la vidéo :

Les trois pièces formant la tête, ébauchées.
La pièce du bas est un mandrin qui va servir pour la prise sur le tour.

Le corps de la tête, sur le mandrin.

Cylindrage du corps de la tête.

Cet épaulement correspond à l'épaisseur du canal à l'intérieur du bec.
Les parties les plus précises du tournage s'effectuent sur un tour à métal et non un tour à bois.

Façonnage de la partie extérieure de la tête sur le tour à bois cette fois.

Fraisage du canal.
Le mandrin est immobilisé.

J'utilise un bloc moteur à haute vitesse installé
dans la tourelle du tour.

Fraisage de la pente à un angle de 12°.

Contrôle de l'usinage. La tourelle porte outil
cache la vue.

La partie la plus intéressante commence, pour celà il faut des outils
à l'affutage irréprochable.

Façonnage de la partie appelée labium.
Il y a une pente en dessus et en dessous, et la lame doit être très légèrement adoucie.

Le bouchon, la cape et le corps de tête.

Assemblés pour le premier cri.

Finition, ici utilisation de papier Abranet jusqu'au grain 600.

Ajustage de la note la plus basse sur le corps.
La pièce est maintenue dans une lunette à roulements à billes.

La flûte est déjà percée d'une ébauche des trous de jeu.
La cheminée que forme chaque trou de jeu possède un certain volume qui influence
le volume total et la géométrie du tube. Il est utile
d'en tenir compte pour l'ajustement en longueur qui correspond à la note la plus basse.

La forêt de forets, espacés chacun d'un dixième de mm.
L'accordage se fait trou par trou en partant du bas.
Ici, c'est le premier modèle que je fais avec cet alésoire, il y a un peu de tatonnement...

Une fois le bouchon en place et collé,
façonnage de la forme du bec.

L'arrondi est fini sur le rouleau de la ponceuse à bande.

Un biseau sur le dessus du bec pour ce modèle qui a une "grosse tête".

Forme définitive du bec.

Accordage fin...

En réalité, j'avais mal évalué la position de mes ébauches de trou de jeu...
Heureusement, j'avais préparé deux tuyaux, et j'ai pu refaire la flûte "au propre".
En bas, le brouillon.
C'est à ce moment que m'est venue l'idée de la sous-tonique.

Sculpture pour les incrustations.

Garnissage de l'étain au fer à souder.
Merci Gilbert Hervieux pour le truc.

Si l'on maîtrise bien la température, il y a une phase
où l'étain est pâteux, et non liquide.
C'est à ce moment qu'avec la spatule on peut le pousser dans les creux.

Reprise de la bague en étain sur le tour, à la gouge.

Et voilà...

La flûte finie, avant huilage.

Profil.

Détail du bec.

Huilage.
Je procède par immersion pendant une journée dans ce tube en PVC rempli d'huile de lin.

Le huilage permet de saturer le bois et lui permettre de mieux
résister à l'humidité du souffle.

La flûte en deux parties.
Filassage au fil polyester (qui gonfle moins que du coton).

L'aspect change beaucoup. Ce bois, qui est une veine claire d'ébène
de Macassar devient beaucoup plus foncé.

Estampage



N'hésitez pas à me contacter en cas de question.

Christophe
PS. Je rappelle que je ne vends pas mes instruments, je peux en revanche vous aider si vous voulez en fabriquer vous même.

Mots-clés associés



Unless explicitly specified, all works presented on this page are released under a
Creative Commons BY-NC-SA International License.
Licence Creative Commons
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License




Date de création : 30/01/2018 : 19:41
Catégorie : Lutherie - Instruments à vent
Page lue 723 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne