Vous êtes ici :   Accueil » Livre d'or
 
Photorama
Lutherie
 ↑  
Travail du bois
Tournage sur bois
 ↑  
Travail du cuir
Travail du métal
Logiciels
Recherche
 
Fermer
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Livre d'or


Note n°177
par Benoit le 14/02/2016 : 23:49

une 2e visite ….et toujours tres agreablement surpri de voir autant de vitalité creative ! en  tournage, sur les intruments, sur la finition, l'outillage et ect... bref, un exemple a suivre pour beaucoup d'entre nous( moi meme y compri!) avec de la curiosité, de la passion, de l'astuce, on peut palier a bien des problemes , dans nos propres realisations ! j'aurai une question sur le fonctionnement de votre calibreuse, tres interessante, quelles epaisseurs maxi pourriez vous passer ?  ( la motorisation est certainement importante, comment avance de la piece ,  et, toujours a ce sujet,   ayant envisagé son utilité dans mon atelier, je me demande si une application directe sur le tour a bois, ne serait pas judicieuse…et enfin, puis je vous faire une suggestion,pour ce qui est du tournage de certains stylos, , je trouve peu esthetique la "cassure brutale" du diametre moyen(le corps) vers le plus petit ( celui de la pointe) il me semble qu'une "courbe" continue serait plus agreable! je ne sais pas si je me suis fait bien comprendre, et de toutes facons les gouts et les couleurs….

_______________________________________________________________

Merci pour votre message Benoit, c'est sympa.

Concernant la calibreuse, le n'ai pas mesuré précisément, mais je peux passer des épaisseurs assez importantes, (>10cm). Dans ma conception, la charnière de table n'est pas directement fixée sur le bâti, elle est sur une traverse que l'on peut encore monter ou descendre, ce qui permet au besoin de faire baisser la table. Mais cette  fonction est surtout intéressante pour ajuster le parallèlisme de la table par rapport au rouleau.

Je ne sais plus si je l'ai mentionné dans l'article, mais j'ai depuis été obligé de refaire la portée de roulements, je suis passé à quatres roulements, et j'ai refait le cylindrage du rouleau directement sur mon tour à métal.

Pour les crayons, j'en prends note, mais comme vous le dites les gouts et les couleurs ... J'aime assez quant à moi la forme en clou de fer à cheval, qui se termine plutôt en pointe, mais c'est le plus souvent une improvisation,selon l'humeur. Les crayons kitless permettent beaucoup plus de latitude de ce côté que les crayons à mécanisme en kit.

Cordialement,

Christophe

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne