Vous êtes ici :   Accueil » Trusquin à filets
 
Photorama
Lutherie
 ↑  
Travail du bois
Tournage sur bois
 ↑  
Travail du cuir
Travail du métal
Logiciels
Recherche
 
Fermer
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.labellenote.fr/data/fr-articles.xml

Trusquin à filets

Le trusquin à filets est un outil qui permet de marquer et creuser la fine gorge qui recevra les filets sur une table ou un dos de violon, ainsi que sur le bord des tables et fonds d'instruments tels que la guitare ou la mandoline. L'outil permet de tracer cette gorge de manière parallèle au bord de la table ou du fond.

Voici mon trusquin à filet personnel, que j'ai réalisé en essayant de mêler utile à agréable, en utilisant non seulement le métal, mais également l'os et le palissandre.

Les lames sont en acier japonais de bonne qualité, découpé dans un canif de luthier.

J'ai également réalisé un étui en cuir, afin d'éviter de l'abimer, une fois rangé dans un fond de tiroir.

La partie principale est en Palissandre indien, le T est en laiton. Les bagues sont réalisées en os de boeuf. 

Les lames s'insèrent dans une fenêtre carrée et sont bloquées par une vis hexagonale, noyée. La partie mobile du T est également bloquée par une vis hexagonale noyée dans la partie principale. Les vis sont noyées de manière à éviter de rayer la surface du bois de l'instrument.

Le montage à deux lames permet de tracer une rainure double, pour un filet de violon par exemple. L'affutage des lames est réalisé de manière à obtenir une rainure d'exactement 1.3 mm de large, soit la largeur du filet d'un violon ou alto.

Le plat des lames est à l'extérieur, les rainures doivent avoir des bords verticaux. Le biseau est à l'intérieur.

Le manche est cylindrique, de manière à servir de guide sur toute sa longueur. Les lames peuvent être orientées vers le bas (utilisation pour violon) ou vers le haut (utilisation pour  filet de bordure sur autre instrument à corde).

Les bagues blanches sont en os de tibia de boeuf. L'os se tourne assez facilement et se polit très bien. C'est un bon substitut à l'ivoire.

Exemple d'utilisation pour un filet d'alto. L'outil est guidé sur le bord par la partie courte du manche.

Exemple d'utilisation pour un filet de bordure. Dans ce cas, une seule lame est utilisée, et l'outil est guidé par la partie longue du manche.

Utilisation pour marquage de l'éclisse.

Un étui en cuir pour ranger cet outil et les clés accessoires.

Fermeture par un simple noeud.

Les commentaires sont les bienvenus.

Christophe

Mots-clés associés



Unless explicitly specified, all works presented on this page are released under a
Creative Commons BY-NC-SA International License.
Licence Creative Commons
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License




Date de création : 16/07/2014 : 06:21
Catégorie : - Atelier
Page lue 6389 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par patberning le 25/12/2016 : 16:41
Thanks for sharing this beautiful tool! If you sell one I'd be interested although it seems so well made, I'm sure it would be too expensive...
Keep it up

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
Me Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne